Avec mon Viking, nous avons eu la chance de remporter cet été un concours organisé par we van, qui nous permettait de rejoindre Bertrand et Elsa (qui ont sillonné à travers l’Europe pendant 6 mois) à bord de leur van pendant 4 jours !Tout commence à l’aéroport de Malaga, un vendredi matin. L’excitation est à son comble : des voyages en van, à ce moment-là, nous n’y connaissons rien. Nous aimons les voyages, les rencontres et surtout les défis qui donnent un peu plus de relief à la vie.

Au loin, un van bi-goût bleu et gris pointe le bout de ses roues, se rapproche et nous engloutit : notre road-trip andalou s’amorce ici, pour notre plus grand plaisir !

 

LAC EL CHORRO

 

Nous sommes alors emportés par un tourbillon de folles aventures : nous nous régalons dans les villages blancs de Setenil de la Bodega, de Arcos de la Frontera, Vejez de la Frontera, nous émerveillons devant le Pont de Ronda, vibrons devant des centaines de dauphins à Tarifa (la première fois que j’en voyais:D 😀 😀 :D), nous délectons devant un macaque in zi English city of Gibraltar…

 

 TARIFA, RONDA ET GIBRALTAR

 
 

 

En van, tout va vite. Pendant que Patrick le van enfile les kilomètres, nous filons, des paysages à l’horizon se profilent, et le temps à vive allure défile….

 

VEJEZ DE LA FRONTERA

 

 

RONDA

 

 

ARCOS DE LA FRONTERA

 

 

En van, nos préoccupations fondent comme une peau de chagrin : comme toilettes, nous prenons ce que nous offre mère Nature, vue sur les montagnes ou la mer, c’est loin d’être une torture 😀 ! Une douche dans l’eau salée avec comme plafond la voûte céleste étoilée, c’est plutôt magique.

 

 

En van, tout nous rapproche : à 4 dans un espace confiné, nous avons très vite le sentiment de tout partager, sans tabous, ni chichis, les rapports sont simples, vrais, natures, sans vernis.

 

 

Et puis en van, le monde nous appartient, nous nous sentons privilégiés et libres, ça fait du bien. Pas toujours facile de trouver son nid pour la nuit, mais plus la recherche est laborieuse, plus la satisfaction d’avoir trouvé son havre de paix grandit. Nous contemplons alors les montagnes qui se dessinent sous un coucher de soleil éblouissant, pour en redécouvrir les contours avec les premiers rayons du soleil en se levant… Et ça n’a pas de prix !

 

 GRAZALEMA

 

 

Vous l’aurez compris, nous avons été conquis par ces 4 jours en van… Merci Elsa & Bertrand de nous avoir donné un chouette aperçu de ce que vous avez vécu sur les routes pendant six mois… Nous n’oublierons pas ces bons moments à refaire le monde, à parler voyages, à jouer au Molkky sur la plage, au tarot ou au Dixit, ou même juste à rouler au rythme de la musique en regardant danser les paysages. Nous n’oublierons pas non plus quelques moments d’anthologie avec une panne en pleine nature et l’opération sauvetage d’Ismael (“si, si Patrick passe très bien dans le sable” :D).

 

 

Merci We Van pour cette chouette invitation, il est des moments dans l’existence où l’on se sent particulièrement vivants, ceux-là en faisaient largement partie.